8-9 sept. 2016 Villeneuve d'ascq (France)

Soutiens financiers

Présentation

Le 36e colloque annuel de l'Association d'économie sociale est acceuilli en 2016 par le Centre Lillois d'études et de recherches sociologiques et économique, (Clersé - UMR8019) - Université Lille 1. Il se déroulera les 8 et 9 septembre 2016, sur le Campus de Villeneuve d'Ascq.

Thématique des 36emes journées :"Politiques sociales en mutation"

Les politiques sociales, au sens large du terme, sont ancrées dans le temps et l’espace. Elles sont contingentes dans leurs fondements et leurs formes à l’expression de la « question sociale ». De ce point de vue, les politiques sociales sont toujours en mutation puisque ce qu’une société reconnaît comme objet de politique sociale varie selon les contextes, selon les périodes. Pour autant, les politiques sociales qui se mettent en place sont en lien avec des concepts d’analyses et des questionnements pour partie invariants (comment assurer la cohésion sociale ? Quel rapport au travail ?). D’un certain point de vue, on pourrait parler de permanence des mutations des politiques sociales. Il y a néanmoins différents niveaux de mutations et tous n’ont pas les mêmes conséquences sur les reconfigurations de l’État social : certaines transformations peuvent procéder de l’évolution de la mobilisation du travail dans les sociétés capitalistes ; de l’évolution de certains paramètres socio-économiques (évolution démographique, de l’emploi, des conditions de vie, etc.) alors même que les institutions demeurent inchangées ; d’une évolution des institutions elles-mêmes (financement, règles formelles, organisation, etc.) ; ou encore d’une évolution de la perception des acteurs et de leurs pratiques (définition de « nouveaux risques », réorganisation de l’action publique, écart entre travail prescrit et travail réel etc.).

Si l’État social connaît des évolutions constantes, la description de ces évolutions, l’analyse de leurs causes, la discussion sur les conséquences prévisibles, nécessitent de placer le regard successivement (ou conjointement) au niveau des configurations institutionnelles, de la définition des politiques publiques – notamment de leur référentiel –, des acteurs de ces politiques (professionnels et ayant-droits), ainsi que du contexte socio-économique dans lequel elles prennent place. Si ces questions de recherche ne sont pas neuves, une des pistes permettant de les renouveler est sans doute de distinguer le discours sur le changement, du changement lui-même. En effet les politiques sociales ne prennent pas nécessairement dans les faits la trajectoire d’évolution qu’on leur avait tracé a priori : soit qu’elles évoluent moins, soit qu’elles suivent une trajectoire différente, soit que les évolutions les plus profondes ne sont pas nécessairement les plus signalées au grand public.

Les contributions aux XXXVIèmes journées de l’AÉS ont comme thème principal la question des mutations des politiques sociales. Les propositions pourront se décliner selon les axes suivants :

  • A/ Évolution du contexte dans lequel s’inscrivent les politiques sociales notamment en lien avec l’évolution des formes de mobilisation du travail ;
  • B/ Évolution du contenu de ces politiques (nouvelles façons de faire ?) ;
  • C/ Évolution de l’objet des politiques sociales (les nouveaux chantiers ?).

Ces questions pourront être abordées aussi bien au niveau le plus agrégé (approche macro-économique ou comparative), qu’au niveau plus micro-économique ou micro-sociologique en prenant soin d’appréhender les logiques d’acteurs dans toutes leurs complexités. L’appel à communication est traditionnellement ouvert à différentes disciplines (économie, sociologie, science politique) et à leur croisement (approche interdisciplinaire).

Télécharger l'appel à communication complet

 

Comité local d'organisation

Juliette Alenda, Anne Bory, Anne Bustreel, Sylvie Célérier, Sylvain Celle, Ilona Delouette, François-Xavier Devetter, Anne Fretel, Florence Jany-Catrice, Martine Pernod, Marie-Hélène Toutin, Richard Sobel, Michaël Zemmour

Comité scientifique de l'AES

Philippe Abecassis (Université de Paris 13) ; Philippe Batifoulier (Université Paris 13) ; Cécile Bourreau-Dubois (Université de Lorraine) ; Nathalie Coutinet (Université de Paris 13)  Présidente de l’AÉS ; Hervé Defalvard (Université Paris-Est) ; Jean-Paul Domin (Université de Reims) Trésorier de l’AÉS ; Claire El Moudden (Université de Caen) ; Chantal Euzéby (Université Grenoble-2 Pierre Mendès-France) ; Anne Fretel (Université Lille 1) Secrétaire générale de l’AÉS ; Maryse Gadreau (Université de Bourgogne) ; Bruno Jeandidier (CNRS et Université de Lorraine) ; Marie-Ève Joël (Université Paris Dauphine) ; Stéphanie Laguérodie (Université Paris 1) ; Bruno Lamotte (Université Grenoble-2 Pierre Mendès-France) ; Guillemette de Larquier (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) ; François Legendre (Université Paris-Est Créteil) ; Marthe Nyssens (Université Catholique de Louvain) ; Michel Maric (Université de Reims) ; Jean-Luc Outin (CNRS et Université Paris 1) ; Francesca Petrella (Aix-Marseille Université) ; Jean-Michel Plassard (Université Toulouse 1 - Sciences sociales) ; Delphine Remillon (INÉD) ; Nadine Richez-Battesti (Université Aix-Marseille Université)

   

Contact

Pour toute information :

aes2016[at]univ-lille1.fr

 

Prochaines dates-clé

Doctoriales de l'AES le 7 septembre 2016 de 14h à 18h

 

Prix Jacques Tymen

L’Association d’économie sociale décernera au cours de son colloque annuel le prix Jacques Tymen.

Ce prix récompensera les meilleurs travaux individuels, de type universitaire (Thèse et mémoire), non encore publiés, soutenus entre le 1er janvier 2015 et le 1er mars 2016, de jeunes chercheurs œuvrant dans le champ de l’économie sociale (emploi, revenus, travail, protection sociale, santé, éducation et formation, culture, logement, famille, pauvreté, . . .).

La date limite de réception des travaux est fixée au vendredi 18 mars 2016.

Affiche du prix

 

Prix Michèle Fardeau

L’Association d’économie sociale décernera au cours de son colloque annuel le prix Michèle Fardeau.

Ce prix a pour objectif de distinguer l’activité d’enseignement d’un(e) jeune enseignant(e) chercheur(e) dans le domaine de l’économie sociale exerçant depuis trois à dix ans.

Le(a) candidat(e) devra adresser un bilan d’activité incluant un CV, une note présentant l’activité et le projet d’enseignant-chercheur ainsi qu’une publication choisie pour son caractère remarquable (livre, chapitre d’ouvrage, article).

La date limite de réception des dossiers est fixée au vendredi 18 mars 2016.

Affiche du prix

Personnes connectées : 2